Galerie Hebert Paris 

18 rue du pont Louis Philippe  - 75004  Paris

Exposition collective  
18 mars 2015 - 19 avril 2015

Miguel Almiron, Conrad, Ivan de Menis, Hervé Desaché, Christiane Malval, Bruno Sogno, peinturesChris Gullon, Sylvie Enjalbert, Agnès Nivot, céramiqueSteve King, sculpture.

10 ans de la galerie
Conrad  
10 mars 2016 - 30 mars 2016
10 ans de la galerie
Conrad  
10 mars 2016 - 30 mars 2016

Miguel Almiron docteur en esthétique à écrit à propos de la peinture de Conrad ... "Dans cet univers, la puissance se transforme en sensation, en espace, en forme créatrice. Conrad fait apparaître un monde latent dans l'interstice présent entre l'indicible et l'étrangeté. Son corps fait lien et vision avec ce monde en gestation. Sans attendre, son pinceau-couteau caresse la toile, étale la couleur, la fait vivre, l’imprègne et la sublime. Puis, en une fraction de seconde, il construit, déconstuit et reconstruit pour donner à voir ce qui doit être, ce qui doit exister ". 

A l'occasion des dix ans de la Galerie Hebert, toutes les boutiques de la rue du Pont Louis Philippe exposeront une oeuvre de Conrad.

Conrad est un peintre contemporain apparenté au mouvement de l'abstraction lyrique. Ses oeuvres s'imspirent encore et toujours de la terre, la mer, l'infiniment petit, les vues du ciel, retranscrits par la matière, la couleur et toujours la lumière.

Pour Conrad, le plus important dans une toile, outre son style ou son harmonie, c'est ce qu'elle cache. Ce qui est caché ressemble à la vérité, qu'elle soit dans les profondeurs du coeur, dans les secrets de la vie ou dans la lumière voilées d'une transcendance toute humaine. 

Encre de Chine Tibet/paysage/paris
Zhou Gang  
5 mai 2016 - 30 juin 2016
Encre de Chine Tibet/paysage/paris
Zhou Gang  
5 mai 2016 - 30 juin 2016

La galerie Hebert est heureuse d'accueillir à nouveau, Zhou Gang peintre contemporain, né à Shanghai en 1958. Celui-ci est sans doute l'étoile montante de sa génération. 

A près la récente acquisition d'une de ses oeuvres par le musée Cernushi en mai 2013, Le Long Museum de Shanghai vient de lui consacrer une rétrospective retraçant son travail avec 90 de ses encres peintres à Shanghai, au Tibet et à Paris.

 

C'est à la galerie Hebert que l'artiste a choisi de présenter une sélection de cette exposition.

 

Mael Bellec, conservateur au Musée Cernushi écrit, " Zhou Gang élabore une synthèse personnelle de la tradition picturale chinoise et de la modernité dans l'espoir de renouveler la scène artistique nationale de l'intérieur.

 

Tout comme Ma Desheng, Zhou Gang tente de renouveler l'héritage artistique chinois. En 1989, il s'installe à Paris. Il y modifie en profondeur son style, auparavant figuratif et reposant sur l'emploi privilégié de teintes sombres et de traits expressifs pour décrire la vie des Tibétains. 

Il évalue les personnages de ses peintures et cherche à élaborer, avec des outils traditionnels, une synthèse, qu'il approfondit toujours aujourd'hui, entre adoption de normes artistiques modernes et les processus créatifs mis en oeuvre.

D'une part, les paysages s'épurent, deviennent des compositions le plus souvent abstraites, et les modes de monstration, par le montage du support papier sur une toile, s'adaptent aux règles d'exposition en vigeur dans les galeries et musées occidentaux.

D'autre part, les énergiques coups de pinceaux chargés d'encre peu diluée laissent apparaître des réservent blanches, par lesquelles transite le souffle, tandis que les juxtapositions et les interpénétrations de lavis et d'espaces vides concourent à reproduire l'alternance et la circulation du Yin et du Yang ". 

Exposition collective  
20 juillet 2016 - 11 septembre 2016

LES PEINTRES :


Miguel Almiron, Conrad

Ivan de Menis, Claude Marchat,
Christiane Malval, Zhou Gang

PHOTOGRAPHIE :

 

Isabelle Seilern

 

SCULPTURE & CERAMIQUES :


Chris Gullon, Steve King, Agnès Nivot

Oeuvres récentes
Fani Chambi  
11 septembre 2016 - 16 octobre 2016

La Galerie Hebert présente du 15 septembre au 16 octobre les œuvres les les plus récentes de FaniChambas. Nous l’avions déjà exposée en 2014. Le succès avait été immédiat, ses grandes toiles grises et blanches avaient déjà ce caractère envoûtant que dégagent à nouveau se dernières toiles.

Pourtant Fani Chambas a d’abord été styliste et d’ailleurs, l’est encore pour une partie de ses activités consacrée à la haute couture. Elle a créé notamment des carrés de soie pour des créateurs comme Christian Lacroix, Cartier, Céline ou Chloé.

Mais son art est en fait la peinture. Et là, son univers plus personnel s’exprime comme une envie de transfigurer les impressions qu’elle éprouve devant la beauté du monde.

Un monde qu’elle parcourt et qu’elle photographie en recherchant constamment des images insolites et poétiques.

De ses toiles se dégage en effet une atmosphère d’appropriation personnelle ne retenant que des rapports de formes et de couleurs qui visent à créer la beauté dans ce qu’elle a de plus simple et de plus évident.

Elle exprime ainsi un désir de transcendance vers la nature qui nous encadre.

Fani Chambas peint l’absence, et ses omissions volontaires sont comme un rappel de ce que devrait impliquer et sous tendre la présence de l’homme.

Oeuvres récentes
Fani Chambi  
11 septembre 2016 - 16 octobre 2016

L’exposition " Figures " est composée d’un ensemble de toiles peintes à l’acrylique et aux craies grasses.

L’espace est habillé d’épais contours noirs, dévoilant un univers dense, ludique et coloré, fait de figures robotiques.


Le travail de la forme est une composante fondamentale des pièces de la jeune artiste.
Nous pénétrons alors dans un monde que chacun peut s’approprier.

 

" J'ai découvert les travaux de M.C Giraud dans une galerie bauloise. " La Galerie Marie Louise "

Il s'agissait de petits dessins miniatures, en couleur sur papier reflétant un monde étrange de formes et de personnages venus de nulle part. J'ai tout de suite été transporté dans cet univers si particulier.

Par la suite les œuvres ont pris du volume, un environnement plus structuré, un rapport original tant par les contours des sujets que par le traitement des arrières plans. Une certaine vie animait chaque réalisation.

Depuis maintenant plus de cinq années l'atmosphère de cet univers s'est étoffée. Les premiers thèmes se sont précisés. On rentre de plain-pied avec plaisir au milieu de tous ces " Êtres " qui virevoltent au gré de ces choix. La foule s'est agrandie, ce ballet mystérieux continue de nous interpeller …

Sydney Tenoudji, Marchand d’art

 

Marie-Céline Giraud est née à Nantes en 1985.
Fille d’aquarelliste, elle baigne dans la peinture depuis sa tendre enfance. Après des études d’arts appliqués à Montaigu,  elle part à Paris exercer son métier de graphiste. Depuis 2008, elle s’adonne à différents projets artistiques, peinture et photographie notamment. Sa rencontre avec Sydney Tenoudji en 2010 va lui permettre d’appréhender la peinture plus intensément.

Dialogue
Ivan De Menis / Mario Palli  
17 novembre 2016 - 31 décembre 2016

La Galerie Hebert présente du 17 novembre au 31 décembre 2016 l’exposition " Dialogue " qui réunit Ivan de Menis et Mario Palli, deux peintres italiens de l’abstraction.

Profondément attachés à la Vénétie dont ils sont natifs, le travail de l’art tonal, (transparence des couleurs) chez de Menis et l’affresco pour Palli, deux techniques portées au sommet à Venise, ces deux peintres les ont choisies pour alphabet et réinventées pour donner leur propre vision de l’abstraction.

 

Ivan De Menis travaille sur des panneaux de bois d’apparence simple mais leur structure est calculée et mise en œuvre en vue de jouer un rôle majeur dans ses créations. Dans ses œuvres, l’artiste emploie des matériaux de nature différente, des métaux, des acides, des tissus, des plastiques, des résines, des pigments.  Ce qui se trouve sur le bord, les coulures, révèle les différents paysages, qu'il a accumulés les uns sur les autres et qui racontent le déroulement de son travail comme une sorte de journal pictural.

 

Mario Palli a commencé à peindre des fresques et tout son travail est emprunt de cette origine. Nombre de ses œuvres se nomment " Sinopia ", ce dessin préparatoire qui se voile peu à peu sous la couleur de la fresque.

Pour Mario Palli, créer, définir le cadre de la toile avant de poser les couleurs, c’est déjà peindre.Le jeu des surfaces se dessine à l’intérieur de limites multiples, espaces géométriques que la géométrie ne réduit pas à des figures. Les couleurs rappellent des horizons lointains indéfinis, détachés d’une quelconque réalité.

 

 

Ivan DE MENIS est né en juin 1973, vit et travaille à Trévise, en Italie. Il est diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Venise en 1997.

Il est collectionné en Italie, France et dans toute l’Europe, aux Etats Unis.

Collection publiques : Fondation Benetton, Banque Monte dei Paschi Bruxelles, Paris

 

Mario Palli est né en1946 à Gorizia. En 1963 il est diplomé de  l'Istituto Statale d'Arte di Gorizia - section decorazione pittorica. En 1965 diplomé du Magistero d'Arte di Venezia - section affresco. Depuis 1967, il enseigne le dessin du verre et la peinture dans les instituts d’Art Gorizia, Bari et Trieste. Depuis 1979, il se consacre à l’expérimentation graphique sur le papier fait main. Il participe à tous les plus importants salons internationaux de graphisme, obteant de multiples récompenses :

  • 1986 Krakow (PL) - 2° premio alla Biennale Internazionale della Grafica

  • 1990 Biella (I) - Segnalazione al Premio Internazionale per l'incisione

  • 1992 Banska Bystrica (SK) - Menzione d'onore alla Biennale Internazionale della  xilografia

  • 1994 Katowice (PL) - Premio speciale " Città di Katowice " - Intergrafia '94

  • 2008 Tessaloniki  (Grecia) - Menzione d´onore - Triennale di grafica

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now